Logo
Historique et Objectifs
Historique d'AROS: des origines à aujourd'hui

L’AROS, créée en décembre 2007, regroupe les membres de l'ancienne section des orchidophiles de l’Association des Amis du Jardin Botanique de Strasbourg. Des contraintes statutaires nous empêchant de donner la pleine mesure de nos envies d’entreprendre, nous avons décidé de franchir un cap en nous constituant en association indépendante, membre de la SFO (Société Française d’Orchidophilie). Nous pouvons ainsi donner libre cours à notre créativité et notre soif de connaissances, entretenues depuis plus de vingt ans dans le milieu associatif scientifique.

L’AROS  est régie par les articles 21 à 79-III du Code Civil Local maintenu en vigueur dans les départements du Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle, ainsi que par ses statuts. Affiliée à la SFO qui agit sur le plan national et international, l’association poursuit les mêmes buts sur son secteur géographique.

image
Ses objectifs sont fixés par l’article 2 de nos statuts  :
bulle « développer la connaissance et la protection des orchidées indigènes et exotiques ainsi que les espèces d'autres familles apparentées par leur mode de vie: »

il s’agit d’échanger nos expériences pour acquérir un savoir de plus en plus étendu sur le monde végétal en général et sur les orchidées en particulier ; il s’agit également de diffuser auprès du grand public nos acquis en ce qui concerne cette famille à laquelle nous sommes tant attachés, mais aussi pour ce qui est des plantes appartenant à d’autres familles que l’on retrouve fréquemment en compagnie des orchidées tropicales, notamment les épiphytes ; l’organisation de visites pour découvrir des collections en serres et des expositions qui ne manquent pas tout au long de l’année, ainsi que l’entreprise de voyages plus ou moins lointains pour rencontrer les orchidées dans leur milieu naturel entre aussi dans le cadre de nos objectifs.


« participer à l'inventaire des orchidées indigènes » :

  • cet objectif qui se traduit par des sorties sur le terrain, est déjà en cours de réalisation depuis quelques années, puisque quelques-uns de nos membres, à l’aide de GPS, se sont attachés à dresser la carte de répartition avec une précision extrême non seulement des orchidées de notre région, mais aussi celles de régions méditerranéennes (Provence, Corse, Sardaigne…);
  • il est évident que les résultats ne pourront être mis qu’entre les mains de personnes reconnues respectueuses de la sauvegarde d’espèces fragiles;

« établir et entretenir une collaboration avec les organismes de recherches scientifiques universitaires ou privés, et les organismes associatifs poursuivant le même but que l'association » :

  • c’est un des objectifs de la Société Française d’Orchidophilie à laquelle nous sommes affiliés et que nous soutiendrons évidemment dans sa démarche ;
  • la SFO regroupe actuellement une douzaine d’associations régionales et une dizaine de sociétés correspondantes;
  • aussi serait-il dommage de ne pas entretenir des échanges qui ne pourront être qu’enrichissants;

« faire connaître les techniques de culture et de multiplication des orchidées exotiques » :

  • il convient d’exploiter plusieurs travaux de recherches que certains de nos membres ont pu réaliser dans des laboratoires de la Faculté des Sciences de la Vie de l’Université de Strasbourg dans le domaine de la culture de tissus in vitro, méthode qui a largement contribué à la démocratisation des orchidées ;
  • ne pas profiter de leur savoir-faire serait un gâchis regrettable ;

« mettre en oeuvre des actions tout public, afin de faire partager la connaissance et le respect des milieux naturels et de l’environnement en général et contribuer ainsi à la protection des espèces menacée » :

  • dans ce cadre entrent évidemment les exposés, conférences, ateliers, etc...
  • mais aussi nos expositions que nous nous réjouissons d’organiser tous les trois ans ;
  • lors de ces manifestations, il nous appartient de faire comprendre pourquoi il est important de favoriser la protection des espèces fragiles et menacées ;

« d’une manière générale, participer à la promotion de la biologie des plantes et de leurs rapports avec le monde animal » :

  • il s’agit là d’essayer de nous placer dans un contexte plus large pour éviter tout sectarisme mais aussi et surtout d’avoir une vision d’ensemble des phénomènes naturels qui nous entourent et auxquels nous sommes particulièrement sensibles.

Mentions légales | Réalisation
Association Régionale des Orchidophiles de Strasbourg
Strasbourg - 2008